GUINEE

CONTEXTE ET ORIGINE

En 1984, la Guinée a opté pour le libéralisme économique à travers la promotion des initiatives privées. Cela s’est matérialisé par le désengagement de l’Etat dans les secteurs de production, de transformation et de commercialisation. Il s’est focalisé sur l’élaboration des politiques et programmes sectoriels y compris pour le secteur agricole. Ceci a permis de promouvoir l’émergence des organisations des producteurs en vue de résoudre leurs problèmes communs.
C’est ainsi que les organisations paysannes se sont mises en place (groupements, unions et fédérations) autour des filières de production. Elles se sont vues sollicitées au niveau national et sous-régional pour des consultations sur des questions diverses liées au secteur agricole. En même temps, la question d’intégration sous-régionale devenait nécessaire pour échanger et construire une force vive du développement.
Pour répondre à ces différents enjeux, en 2000, les quatre fédérations évoluant dans le secteur agricole se sont réunies pour créer le Conseil National des Organisations Paysannes de Guinée (CNOP-G) qui devient la structure faîtière permettant de porter plus haut les problèmes des organisations paysannes fédérées ou non fédérées de Guinée.
En 2005, suite à la promulgation de la loi L 2005/014/AN du 05 juillet 2005 régissant le fonctionnement des O.P, le Conseil devient la Confédération Nationale des Organisations Paysannes de Guinée (CNOP-G).
MISSION
La CNOP-G s’est fixée pour mission, de défendre les intérêts des O.P et leur permettre de se renforcer et dynamiser ainsi le mouvement paysan guinéen.

OBJECTIFS

- Informer les O.P membres des enjeux de politiques Nationales, sous-régionales et internationales,
- Appuyer la structuration des O.P membres au niveau national,
- Renforcer les capacités économiques des O.P en leur favorisant l’accès au fonds de roulement et/ou à crédit,
- Créer les conditions favorables pour le développement socio-économique,
- Créer les conditions favorables à la mise en marché des productions agricoles.

AXES STRATEGIQUES
La CNOP-G a choisi quatre axes stratégiques :
1- La sécurisation institutionnelle et juridique des O.P,
2- Le renforcement des capacités techniques et institutionnelles de la CNOP-G,
3- La viabilisation des approvisionnements en intrants agricoles,
4- Le renforcement de la capacité de mise en marché de ses membres

PRINCIPES ET VALEURS

La CNOP-G obéit aux principes et valeurs ci- après :
La subsidiarité,
La solidarité,
L’autonomie,
Les échanges
Elle se fonde sur l’unité dans la profession agricole pour solidariser ses membres autour d’objectifs communs.
SITUATION DES MEMBRES

La CNOP-G compte aujourd’hui :
· 15 fédérations (1 en BG, 4 en MG, 5 en HG et 5 en GF) avec 191 unions fédérées
· 6 unions non fédérées (4 en HG et 2 en GF)
· Plus de 18 000 groupements de base
· Plus de 520 000 producteurs membres.

SPECULATIONS

Les principales filières autour desquelles les O.P se sont structurées sont :
Céréales : riz, maïs, fonio
Tubercules : pomme de terre, igname, patate douce, manioc, taro
Fruits et légumes : mangue, orange, pamplemousse, citron, anacarde, ananas, avocat
Maraîchage : oignon, tomate, laitue, carotte, navet, échalote, piment (petit et gros)
Culture d’exportations ou de rentes : coton, café, hévéa
Autres : huile de palme, beurre de karité, miel, sel, cire, sésame

CONTACT

Tel : (+224) 622 59 34 38)
Email : paysansdeguinee@yahoo.com
Site :www.erails.net/GN/cnop/cnopg


Actualités

Espace Plateformes

Publications

Nos chantiers

Vidéothèque

ROPPA
jQuery Carousel