La CEDEAO lance le processus de formulation des 2ème Générations PNIA-PRIA

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) après le bilan sa politique agricole- ECOWAP en novembre 2015 à Dakar, a procédé du 30 Mai au 2 juin 2016 à Abidjan au lancement du processus de revue et de formulation des 2ème Générations des Programmes Nationaux d’investissement agricole et le programme régionale.


Cette rencontre tient compte des recommandations du Comité Ministériel Spécialisé de la CEDEAO qui propose l’intégration des questions dites "émergentes" : Genre, Jeune, Résilience, Nutrition, adaptation agriculture face au changement climatique, éducation et agriculture, etc.
Le Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) a pris part à cette rencontre ainsi que Les représentants des Etats, de la Commission de l’Union Africaine, de l’Agence du NEPAD, de la Commission de la CEDEAO, des institutions techniques régionales et internationales (FAO, CILSS, CORAF/WECARD, AfricaRice, IFPRI ), des organisations socioprofessionnelles régionales ( APESS, RBM, AFAO, WILDAF, POSCAO, ROAC, RECAO), les Partenaires Techniques et Financiers, le secteur privé, les représentants d’AGRA et d’Inter-Réseaux Développement Rural.
Cet atelier régional avait pour objectif de discuter et valider le processus d’élaboration des PNIA et du PRIA de deuxième génération, et d’engager sa mise en œuvre en associant étroitement les Etats membres de la CEDEAO, les différentes catégories de parties prenantes, et l’ensemble des partenaires techniques et financiers régionaux et internationaux.

Le Président du Conseil d’Administration du ROPPA, monsieur Djibo BAGNA représentant l’ensemble des organisations des producteurs, d’éleveurs et de pasteurs, de la société civile et du groupe genre a dans son allocution d’ouverture a rappelé le rôle et la place des organisations de producteurs et de la société civile dans le processus ECOWAP/PDDAA. Il a ensuite insisté sur les préoccupations des organisations des producteurs et les contraintes auxquelles ils font face. Il a invité les participants à prendre en compte les engagements de Malabo et les orientations de l’ECOWAP qui accordent une importance à la promotion des exploitations familiales agricoles et la souveraineté alimentaire. Il a conclu en saluant la Commission de la CEDEAO pour la rigueur dont elle a fait preuve dans la gestion de l’agenda du processus de formulation PNIA et du PRIA de seconde génération.

Le président du ROPPA,monsieur Djibo BAGNA


Convention ROPPA 2018

Actualités

Espace Plateformes

Publications

Nos chantiers

Vidéothèque

ROPPA
jQuery Carousel